amorcer


amorcer

amorcer [ amɔrse ] v. tr. <conjug. : 3>
amorsser XIVe; de amorce
1Pêche Garnir d'un appât. appâter. Amorcer l'hameçon, la ligne.
Attirer (le poisson, le gibier) en répandant des amorces. Absolt Amorcer avec du blé.
Fig. Vx Attirer, séduire.
2(XVIe) Garnir d'une amorce (une charge explosive). Amorcer un pistolet.
Amorcer une pompe, la mettre en état de fonctionner, en en remplissant d'eau le corps. Amorcer un siphon.
3(1680) Commencer à percer (un trou, une ouverture).
Commencer à percer (une voie), exécuter l'amorce de (une route, etc.).
4Fig. Entamer, ébaucher (un mouvement). Amorcer un geste, un virage. « Si j'amorce une vrille » (Saint-Exupéry).
Ouvrir la voie à, mettre en train. commencer, entamer. « impossible d'amorcer aucune conversation » (Martin du Gard). « amorcer des négociations » (Madelin).
Pronom. Commencer, débuter. La décrue s'amorce. « Un dialogue s'était amorcé » (Le Monde, 1964).
⊗ CONTR. Désamorcer; achever, conclure.

amorcer verbe transitif Commencer la réalisation de quelque chose, entamer un mouvement, une action : Amorcer un virage, une discussion. Préparer la réalisation de quelque chose, en indiquer le début par un ouvrage initial : Amorcer une route. Placer une amorce sur une cartouche, dans une charge explosible. Remplir un siphon, ou y faire le vide pour y déterminer l'ascension d'un liquide. Garnir d'un appât une ligne, un hameçon. Chercher à attirer les poissons en jetant de l'amorce dans l'eau. ● amorcer (difficultés) verbe transitif Conjugaison Le c devient ç devant o et a : j'amorce, nous amorçons ; il amorça. ● amorcer (expressions) verbe transitif Boîte à amorcer, synonyme de amorçoir. ● amorcer (synonymes) verbe transitif Commencer la réalisation de quelque chose, entamer un mouvement, une action
Synonymes :
- déclencher
- ébaucher
Contraires :
Chercher à attirer les poissons en jetant de l'amorce dans...
Synonymes :
- appâter
Boîte à amorcer
Synonymes :
- amorçoir

amorcer
v. tr.
d1./d PECHE Garnir d'une amorce. Amorcer un hameçon.
|| Attirer en jetant une amorce. Amorcer les poissons. Syn. appâter.
d2./d Munir d'une amorce (une charge de poudre, d'explosif).
d3./d Amorcer une pompe, y verser ou y amener du liquide pour déclencher son fonctionnement normal.
d4./d Par ext. ébaucher (un ouvrage, une action). Amorcer une route. Amorcer une discussion.

⇒AMORCER, verbe trans.
I.— Emploi trans.
A.— PÊCHE, capture d'animaux divers.
1. [L'obj. désigne une chose] Garnir d'amorce.
a) Garnir un engin de pêche (ligne, hameçon, filet, etc.) d'amorce ou d'appât. Amorcer un hameçon (Ac. 1835-1932) :
1. On la [la langouste] capture au piège, au moyen de paniers circulaires en osier, construits sur le principe des nasses et amorcés avec des viandes de boucherie.
H. COUPIN, Animaux de nos pays, dict. pratique, 1909, p. 403.
2. Il les accompagnait parfois à la moisson, ou, pendant leurs heures de loisir, à la pêche aux écrevisses. Rien ne l'amusait comme d'amorcer les balances [d'écrevisse], de les placer aux endroits propices : ...
M. ARLAND, L'Ordre, 1929, p. 95.
b) Amorcer l'eau; absol. amorcer. Jeter de l'amorce dans l'eau pour attirer le poisson :
3. Les pêcheurs (...) savent que l'amorce se subdivise en amorçage de fond et en amorçage d'excitation. Encore faudrait-il amorcer le fond et la surface pour obtenir l'excitation nécessaire des fonctions alimentaires des poissons.
POLLET 1970, s.v. amorce.
Rem. Attesté ds Nouv. Lar. ill., DG, ROB. et Lar. encyclop. qui le donne comme intrans. en ce sens.
2. [L'obj. désigne un animal] Attirer avec de l'amorce. Amorcer des poissons, des oiseaux (Ac. 1835-1932) :
4. Je délivrai les abeilles « amorcées », et bientôt mon cabinet de travail fut envahi par la foule bourdonnante à laquelle elles avaient enseigné, selon leur méthode habituelle, le chemin du trésor.
M. MAETERLINCK, La Vie des abeilles, 1901, p. 121.
Rem. Attesté ds tous les dict. généraux.
Au fig. [L'obj. désigne une pers. ou la personnalité hum.] Attirer, séduire quelqu'un par quelque chose qui flatte l'esprit, le cœur ou les sens. Se laisser amorcer au gain, être amorcé par le gain (Ac. 1835-1932) :
5. ... il [M. Livet] ouvrit un autre volume de poésies de ce temps-là, les œuvres de Saint-Amand, et il se sentit au contraire amorcé, affriandé.
Ch.-A. SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, t. 12, 1851-1862, p. 174.
6. Je répugne à cajoler, à piquer, à amorcer l'étudiant; je ne m'occupe jamais de lui plaire, mais seulement de l'instruire, ...
H.-F. AMIEL, Journal intime, 1866, p. 153.
7. J'ai d'abord voulu faire l'Anglais, ne pas répondre. Puis, amorcé, amadoué, [...] j'aurais bien voulu accabler de questions le guide.
J. RENARD, Journal, 1904, p. 906.
Vx. Langage des corsaires. ,,attirer par diverses manœuvres dites ruses de guerre, un ennemi inférieur.`` (WILL. 1831).
B.— PYROTECHNIE. Mettre une amorce. Amorcer un canon, un fusil, un pistolet; absol. anton. désamorcer :
8. Il amorçait le pistolet et ajoutait de la poudre à celle qui était déjà dans le bassinet.
V. HUGO, Les Misérables, t. 2, 1862, p. 37.
9. Là, reposaient les armes du chef, ses fusils chargés et amorcés, ...
J. VERNE, Les Enfants du capitaine Grant, t. 3, 1868, p. 163.
10. Vous pensez si chacun de nous se dépêchait d'écouvillonner, de charger, de refouler et d'amorcer; ...
ERCKMANN-CHATRIAN, Histoire d'un paysan, t. 2, 1870, p. 218.
C.— P. anal. [L'obj. désigne une chose sur laquelle s'exerce une action initiale]
1. Soumettre une chose (machine...) à une action initiale particulière pour en assurer le fonctionnement continu.
a) TECHNOL. Amorcer une pompe. Verser de l'eau dans le haut d'une pompe, pour que, grâce à cet apport initial, elle puisse ensuite déverser régulièrement l'eau qu'elle aspire :
11. ... pour la conduite des pompes centrifuges [on doit] amorcer la pompe, c'est-à-dire remplir d'eau la pompe et sa tuyauterie d'aspiration...
R. CHAMPLY, Nouvelle encyclopédie pratique, t. 1, 1927, p. 221.
Amorcer un siphon. Y faire le vide pour le remplir d'un liquide et permettre à celui-ci de s'écouler régulièrement (cf. amorce-siphons) :
12. Pour se servir d'un siphon, il faut l'amorcer.
DESCHAMPS D'AVALLON, Compendium de pharmacie pratique, 1868, p. 114.
13. Comme ces vases qui se remplissent goutte à goutte et qu'un siphon brusquement amorcé tarit d'un seul coup, Ferdinand épanchait ainsi d'étonnantes réserves de rancune et de revendications.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Le Jardin des bêtes sauvages, 1934, p. 137.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. généraux.
b) Autres domaines.
CHIM. Mettre un élément de substance cristallisée dans une solution saturée ou sursaturée afin de produire ou d'accélérer la cristallisation.
Rem. Attesté ds DUVAL 1959 et Lar. encyclop.
ÉLECTRICITÉ
♦ ,,Faire passer une machine, un phénomène, du régime initial de repos au régime permanent.`` (QUILLET 1965).
♦ Mettre en marche un arc électrique :
14. On arrive très bien à amorcer et à maintenir un arc avec une différence de potentiel ne dépassant pas 2 volts pour une intensité de 2 ampères.
J. ESCARD, Les Lampes électriques, 1912, p. 78.
MÉCAN. Dans une machine à vapeur, manœuvrer le volant avec la main afin de permettre d'emmagasiner assez d'énergie pour que le mouvement soit transmis et le va-et-vient des tiroirs assuré.
Rem. Attesté ds Lar. 19e-Lar. encyclop.
Amorcer un moteur Diesel. ,,Déclencher le mécanisme des soupapes d'amorçage.`` (BÉL. 1957).
c) P. ext. Soumettre une chose (autre qu'une machine) à une action qui engage et effectue sur cette chose une opération progressive.
CHIM. Tremper une lame de cuivre dans un bain d'or, d'argent ou de platine pour la plaquer d'un de ces métaux.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845, Lar. 19e-Lar. encyclop., LITTRÉ, GUÉRIN 1892, DG.
SOUDURE. Aplatir l'extrémité d'un morceau de fer de façon à lui donner la forme d'un coin.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845, Lar. 19e, LITTRÉ, GUÉRIN 1892, Nouv. Lar. ill.
Arg. S'apprêter à voler :
15. Amorce le rifflard! Vole le bourgeois. (M.S. 1830 [= ms Jacquinot, 1820-1840]).
L. LARCHEY, Dict. historique d'argot, nouv. suppl., 1889, p. 7.
2. [L'obj. désigne l'aboutissement ultime d'une opération]
a) Domaine concr. Commencer une opération continue dont l'aboutissement sera une chose à réaliser (désignée par le compl. d'obj.).
ARCHIT. Commencer le comble d'un bâtiment.
Rem. Attesté ds Nouv. Lar. ill.
♦ Terminer le comble d'un bâtiment.
Rem. Attesté ds Lar. 19e.
P. ET CH. Commencer à percer une rue ou une route.
Rem. Attesté ds Lar. 19e, GUÉRIN 1892, Nouv. Lar. ill., DG, Ac. t. 1 1932, ROB., Lar. encyclop.
TECHNOL. Commencer à percer dans un morceau de fer ou de bois, un trou qui sera achevé avec une tarière :
16. Dans le bois..., tout au moins pour les petites vis, on ne taraude pas à l'avance le logement de la vis, on l'amorce seulement à la vrille...
P. GORGEU, Machines-outils, 1928, p. 41.
b) P. ext. [L'aboutissement de l'opération est une action]
MAR. Commencer une manœuvre.
Rem. Attesté ds LE CLÈRE 1960.
Lang. commune. Amorcer un geste, un mouvement, etc.
17. Les Hollandais, du cap de Bonne-Espérance aux îles de la Sonde, se taillèrent un empire aux dépens du Portugal, tandis que, par les Antilles et la Guyane, ils amorçaient une domination des Indes occidentales; ...
P. VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géographie humaine, 1921, p. 271.
18. C'est [le docteur] un long personnage, fluet, la figure étroite et osseuse, le nez fortement charpenté, avec des lèvres minces sur lesquelles glisse un frêle sourire, aussitôt éteint qu'amorcé.
J. et J. THARAUD, Alerte en Syrie! 1937, p. 78.
19. ... ce bédouin regarde toujours vers la droite ... et voici que, sans hâte, il a amorcé un quart de tour. À la seconde même où il se présentera de face, tout sera accompli. À la seconde même où il regardera vers nous, il aura déjà effacé en nous la soif, la mort et les mirages.
A. DE SAINT-EXUPÉRY, Terre des hommes, 1939, p. 242.
20. Lucien a le visage de plus en plus tendre, il amorce un geste tout en jetant de brefs coups d'œil inquiets autour de lui.
J.-P. SARTRE, Les Jeux sont faits, 1947, p. 23.
c) Domaine abstr., notamment intellectuel. Amorcer un récit, une discussion :
21. Delcrous, heureux de voir son anecdote amorcée, continua...
A. DAUDET, La Petite paroisse, 1895, p. 125.
22. Samedi soir j'avais relu Monsieur Croche anti-dilettante, amorcé une comparaison avec Monsieur Teste, repris des passages du numéro Debussy; ...
Ch. DU BOS, Journal, févr. 1926, p. 33.
23. Il voulait parler de Jenny. Mais comment amorcer cette conversation?
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 594.
II.— Emploi pronom.
A.— Vx. [Le suj. désigne une pers.] S'amorcer à qqc. Mordre à quelque chose, s'y intéresser passionnément :
24. La crainte de Henri IV, en apprenant ces ouvertures faites sans lui et sans son conseil, c'était que les Hollandais ne se laissassent leurrer par l'Espagne, qu'une fois amorcés à cette idée de paix, ils ne la voulussent à tout prix...
Ch.-A. SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, t. 10, 1851-1862, p. 163.
B.— [Le suj. désigne un inanimé]
1. [En parlant des tous premiers débuts] Commencer :
25. ... il traversa le pont au bout duquel s'amorçait la route de Port-Ballon, ...
J. VERNE, L'Île mystérieuse, 1874, p. 515.
26. Ici aussi, la révolution démographique ne s'amorça qu'au début du XXe siècle.
J.-A. LESOURD, C. GÉRARD, Hist. économique, XIXe et XXe siècles, t. 1, 1968, p. 238.
2. S'amorcer à, sur. Prendre son commencement à, se rattacher immédiatement à quelque chose :
27. Mon grand-père et M. Guizot son voisin firent tracer la route qui, s'amorçant à la Boissière sur celle de Caen à Lisieux, vint desservir le Val-Richer d'abord où le ministre d'État s'était retiré, puis La Roque.
A. GIDE, Si le grain ne meurt, 1924, p. 394.
28. On trouve cependant cinq ou six platanes à l'entrée de la ville. Ils forment une place exiguë à quoi s'amorce le raidillon qui grimpe en lacets jusqu'aux dernières terrasses.
A. T'SERSTEVENS, L'Itinéraire espagnol, 1933, p. 85.
P. ext. Mettre en correspondance avec :
29. ... le funiculaire amorcé sur les express internationaux du Simplon et admis à l'accès du village éternel déversait sur son quai le flot d'arrivants, ...
J. PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 58.
Prononc. ET ORTH. :[], j'amorce []. LITTRÉ précise que le ,,c prend une cédille devant a et o : amorçons, j'amorçai``.
Étymol. ET HIST. — 1. XIVe s. amorsser « attirer (au fig.) » (Watriquet de Couvin ds DELB. Rec. d'apr. DG : Crueuse est li amorsse Qui a si grief mort l'omme amorsse); XVIe s. pêche amorcer « appâter l'hameçon » (Gabr. Meurier ds GDF. Compl. : Qui n'amorce son haim Pesche en vain); 2. fin du XVe s. artill. id. « communiquer le feu au canon » (J. D'AUTON., Chron., I, 63, ibid. : Pour tousjours myeulx affuster leurs engins et amorcer leurs coullevrines); 3. 1680 serr. id. (RICH. : Amorcer. Oter quelque chose du fer avant que de le percer tout à fait).
Dénominatif de amorce; dés. -er.
STAT. — Fréq. abs. litt. :216. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 63, b) 94; XXe s. : a) 169, b) 710.
BBG. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BAR 1960. — BAUDR. Pêches 1827. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — BRUANT 1901. — Canada 1930. — CAPUT 1969. — CHABAT t. 1 1875. — CHESN. 1857. — DUVAL 1959. — DUP. 1961. — FÉR. 1768. — JOSSIER 1881.; — LA RUE 1954. — LAV. Diffic. 1846. — LE CLÈRE 1960. — LE ROUX 1752. — NOTER-LÉC. 1912. — PLAIS.-CAILL. 1958. — REGULA (M.). Etymologica. In : [Mélanges Gamillscheg (E.)]. München, 1968, p. 484. — VILLE 1967. — WILL. 1831.

amorcer [amɔʀse] v. tr. [CONJUG. placer.]
ÉTYM. XIVe, amorser; de amorce.
———
I
1 Pêche. Garnir d'un appât. Appâter. || Amorcer l'hameçon, la ligne.
Attirer (le poisson, le gibier) en répandant des amorces. || Amorcer des poissons avec des vers, des oiseaux avec des graines.Absolt. || Amorcer avec du blé.
Par ext. || Amorcer l'eau : jeter de l'amorce dans l'eau.
1 Quand le pêcheur amorce l'eau, le poisson vient.
Rousseau, Émile, IV.
2 Fig. (Vx.) Attirer, séduire. || Amorcer qqn par la flatterie, par l'espoir d'un gain, d'une récompense… Allécher.
2 (…) loin de m'arrêter, cet obstacle m'amorce.
Rotrou, Antigone, III, 5.
———
II
1 (Fin XVe). Garnir d'une amorce (une charge explosive, une arme). || Amorcer un pistolet.
2 Mettre en route (un processus, un fonctionnement).(Concret). Techn. || Amorcer une pompe, la mettre en état de fonctionner, en en remplissant d'eau le corps. || Amorcer un siphon.
(1680). Commencer à percer (un trou, une ouverture). || Amorcer un trou à la vrille.Commencer à percer (une voie), exécuter l'amorce de (une route, etc.).
3 (Ils) firent tracer la route, qui, s'amorçant à La Boissière sur celle de Caen à Lisieux, vint desservir Blancmesnil (…)
Gide, Si le grain ne meurt, III, p. 73.
3 (Abstrait). Entamer, ébaucher (un mouvement). || Amorcer une manœuvre. || Amorcer un geste. || « Si j'amorce une vrille (…) » (Saint-Exupéry).
Ouvrir la voie à, mettre en train. Commencer, entamer.
4 Devant le mutisme de Jacques, Antoine se découragea : impossible d'amorcer aucune conversation.
Martin du Gard, les Thibault, V, 7.
5 Il ne pouvait qu'essayer, tenter, poser quelques jalons, amorcer des négociations, esquisser des gestes, ébaucher des projets.
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, t. III, I.
——————
s'amorcer v. pron.
Commencer, débuter. || Une baisse des cours s'amorce. || « Un dialogue s'était amorcé » (le Monde, 1er févr. 1964).
6 Je suis loin de prétendre que tous les mariages s'amorçaient et se décidaient ainsi, selon cette formule.
Georges Lecomte, Ma traversée, p. 111.
CONTR. Désamorcer. — Écarter, éloigner, repousser. — Achever, clore, conclure, poursuivre, terminer. — Éluder. — Interrompre.
DÉR. Amorçage, amorceur, amorçoir.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • amorcer — AMORCER. v. a. Garnir d amorce. Amorcer un hameçon. Amorcer un pistolet, une arquebuse, un canon, une fusée.Amorcer, signifie aussi, Attirer avec de l amorce. Amorcer des poissons, des oiseaux. Amorcer, signifie aussi figurément, Attirer par des… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • amorcer — Amorcer. v. act. Garnir d amorce. Amorcer un hameçon. amorcer un pistolet, une arquebuse, un canon, une fusée. Amorcer, signifie aussi, Attirer avec de l amorce. Amorcer des poissons, des oiseaux. Amorcer, Se dit fig. & signifie, Engager l esprit …   Dictionnaire de l'Académie française

  • amorcer — Amorcer, Inescare …   Thresor de la langue françoyse

  • AMORCER — v. tr. Garnir d’une amorce. Amorcer un hameçon, un pistolet, un fusil, etc. Absolument, Je n’ai pas eu le temps d’amorcer. Il signifie aussi Attirer avec de l’amorce. Amorcer des poissons, des oiseaux. Fig., Se laisser amorcer au gain. être… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • amorcer — (a mor sé. Le c prend une cédille devant a et o : amorçons, j amorçai) v. a. 1°   Garnir d amorce. Amorcez vos hameçons, vos lignes. Amorcer un fusil, un pistolet, une mine. •   Quand le pêcheur amorce l eau, le poisson vient, J. J. ROUSS. Ém. IV …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AMORCER — v. a. Garnir d amorce, mettre l amorce. Amorcer un pistolet, un fusil, un canon, une fusée. Amorcer un hameçon, Y mettre un ver, ou un autre appât, pour attirer le poisson.  Il signifie aussi, Attirer avec de l amorce. Amorcer des poissons, des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • amorcer — vt. ; préparer // commencer // entamer amorcer (un travail, une action) : AMORSÎ (Albanais.001, Annecy, Thônes, Villards Thônes.028), amorsâr (Ste Foy), amorsêr (Montricher), amossâ (Saxel), C.1. E. : Appâter. A1) amorcer // débuter // lancer… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Amorcer — Amorce Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • amorcer — ● vt. ►BOOT Version française de booter. Je ne l utilise jamais, mes collègues non plus. Une mauvaise habitude de plus …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • Boîte à amorcer — ● Boîte à amorcer synonyme de amorçoir …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.